AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un ange passe [Noah S. Bridge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Sam 17 Mar - 22:37

La seule personne avec qui Dexter était sorti fut une fille, mais je ne doutais pas qu'il ait déjà eu des avances d'autres garçons. Cependant, il les avaient apparemment repoussés. Par dégoût ? Je ne pense pas. Sinon, il se serait sauvé depuis bien longtemps avec tout ce que j'avais déjà fait. Le visage du jeune garçon devint de plus en plus frais à mesure que le vent soufflait. Avec le petit pull qu'il portait, il était évident qu'il allait vite avoir froid. Et c'était assez inconscient de ne pas avoir pris de veste, car même si le soleil avait fait son apparition, les nuages n'étaient pas loin.

Lorsque je proposai à Dexter un autre moyen que ma veste pour le réchauffer, ses yeux s'agrandirent d'un coup. Tant de questions devaient lui traverser l'esprit en cet instant. Il est vrai que j'aurais pu présenter les choses autrement, en lui proposant directement de venir dans mes bras par exemple. Ça aurait éviter un potentiel quiproquo. Mais il aurait pu refuser complètement aussi. Enfin, on était plus à ça près je crois. Et puis maintenant, il devait me prendre pour quelque chose que je ne suis pas. Mais il resta silencieux quelques secondes, un peu gêné et ça se conprend. Il ferma les yeux, puis les rouvrit doucement l'instant d'après. C'est alors qu'il me dit, d'une petite voix que j'entendis à peine :

— Ta veste ou... un autre moyen ?

Il reprit une respiration plus calme, plus détendue. Je patientai, attendant qu'il m'en dise plus.

— Que veux-tu dire par là... ?

Je lui souris gentiment, ne sachant pourtant si je devais lui dire ou non mon intention. Il était lui aussi un curieux, et c'est ce qui l'avait poussé à me poser cette question. Je choisis de lui répondre par une autre interrogation.

— Est-ce que tu me fais confiance ? Lui rétorquai-je sans brusquerie avant de lui murmurer d'une manière rassurante et un peu rieuse. T'inquiète pas, je vais pas te bouffer...

... Même si t'es à croquer, continuais-je dans ma tête. Je me relevais ensuite, gardant tout de même mes yeux rivés sur lui. Doucement, presque avec tendresse, je retirai ma main de sa joue. Quelques instants passèrent avant que je ne me décide à agir. Positionnant mon bras sous ses épaules je le soulevai, sans aller trop vite. Je ne voulais pas l'effrayer, et puis j'avais l'impression qu'au moindre faux pas, il allait se braquer. Je le tournai dos à moi, en décroisant mes jambes. Puis je le rapprochai de moi, le collant carrément à mon torse. Mes bras vinrent naturellement entourer ses épaules, avant de descendre un peu. Pour garder une certaine stabilité et ne pas avoir besoin d'appui pour mon dos, je recroisai les jambes, qui étaient désormais sous les siennes.

— Ça va, t'es bien installé ? Murmurais-je à son oreille.

Même si ce rapprochement était calculé, je ne pus empêcher une légère rougeur de s'emparer de mes joues. Je m'enivrais de son parfum, serrais imperceptiblement son corps contre le mien, ressentais ses battements de coeur. Là, maintenant, tout de suite, j'étais bien. Et c'est tout ce qui m'importait. Ses cheveux bruns me chatouillaient le nez, alors je posai mon menton sur son épaule gauche. Ma respiration était calme, mais mon pouls était un tantinet plus rapide que d'ordinaire. J'expirai profondément pour me détendre. Relaxé, je fermai les yeux en nichant ma tête au creux de son cou. Rependant à une chose peu agréable, je soupirai un coup, un peu déprimé puis m'approcha de son oreille pour être plus facilement compréhensible.

— Maintenant, les filles vont s'imaginer encore plus de trucs... Chuchotai-je, même si je m'en foutais royalement d'être observé par une certaine brunette et ses copines.

Je remis ensuite ma tête dans son cou, les yeux fermés. Je profitai du moment sans me soucier d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
• Dexter Alden


avatar


Messages : 42


Vos papiers
Classe / Emploi: 3-A
Pensionnat : Wentworth
Habitation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Dim 18 Mar - 15:44

    |Noah| « Est-ce que tu me fais confiance ? T'inquiète pas, je vais pas te bouffer... »

    Pas le bouffer ? C'est déjà un peu plus rassurant...quoi que... Malgré le ton rieur utilisé sur la fin, Dexter se demandait si il pouvait s'y fier... Enfin bon, il pense que oui tout de même. Doucement, Dexter hoche la tête comme pour dire que oui, tout de même, il lui faisait confiance. Enfin surtout qu'il acceptait de lui faire confiance ce qui n'était pas rien. Dexter ne dit pas un mot alors qu'il observe Noah. Ce dernier se relève.

    *Qu'est-ce qu'il va faire... ?*

    C'est la seule chose qui se répète dans sa tête, rien de plus, toujours cette question, il ne se demandait rien d'autre, absolument rien. La main de Noah se recule. Quelques instant passèrent alors que le cœur de Dexter commence à s’accélère, il ne savait pas ce qu'il allait faire, mais son cœur s'emballait d'avance. Noah finit par poser son bras sous les épaules de Dexter, le soulevant, doucement, à ce mouvement le cœur de Dexter s'emballe de plus en plus, son cerveau ne réfléchissant plus vraiment, il se laisse totalement faire, un peu comme s'il était devenu une véritable poupée, sauf que son cœur bâté la chamade.

    C'est alors qu'il se retrouve, le dos contre le torse de Noah, collé à Noah serait sans doute plus exacte. Les bras de Noah entourant ses épaules avant de descendre un peu, les jambes de se derniers finissant sous celles de Dexter. Le garçon avait le cœur qui allait explosé, enfin c'était l'impression qu'il ressentait fortement. Ressentir la chaleur de Noah, était plus embarrassant qu'il ne l'avait pensé. Ses joues sans doute rouge sang, alors qu'il comprenait le sens de la phrase de Noah : La chaleur humaine était mieux que tout ! Et effectivement, Dexter ressentait déjà les bien fait de cette pensée, ses joues devenant assez chaude.

    |Noah| «  Ça va, t'es bien installé ? »

    Des mots murmurais au creux de son oreille, ressentant son souffle, un léger frisson traversa Dexter, ce qui le gêna encore plus, car il savait que la moindre chose qu'il ferait, Noah le ressentirait, sans nul doute. Timide, sa voix lâcha aussi en un murmure.

    |Dexter| « Oui...ça va... »

    Le cœur de Dexter battait toujours à une allure incroyable, le garçon essayait de se calmer, mais la proximité de Noah, le fait qu'il le serait un peu plus contre lui...Et le pire, fût quand Noah posa sa tête sur l'épaule du garçon. De plus en plus rouge, il ne savait vraiment pas où se mettre. Il était gênait, surtout par sa réaction, sa timidité, son cœur, la chaleur de ses joues que Noah devait sans doute sentir. Là une chose est sur, Dexter avait bel et bien chaud ! Mais mine de rien, Dexter appréciait sans nul doute cette situation. L'oreille de Dexter écoutait la respiration de Noah, un peu comme un son de détente, sauf qu'actuellement ça ne faisait qu'emballait encore un peu plus le cœur de garçon. L'odeur de Noah lui arrive au nez, une odeur agréable, très agréable. Dexter respirait doucement, histoire de ne pas empirait l'état actuel de son cœur, il n'osait tourner la tête vers Noah car là … Il savait que son visage serais vraiment TROP proche, beaucoup trop. Un soupire s'échappe des lèvres de Noah, montrant un mécontentement, ce qui remmena Dexter sur terre.

    |Noah| « Maintenant, les filles vont s'imaginer encore plus de trucs... »

    Ah là...c'est même plus que sur. Dexter regardait devant lui, ne les voyant pas dans son champs de vision, elle devait sans doute être dans leur dos, d'un côté heureusement, de l'autre ça commençait à lui passer au dessus de la tête... En gros, il s'en fichait. Enfin, en cet instant oui, complètement. Sa voix était toujours assez basse, il n'arrivait pas à parler plus fort, vraiment pas.

    |Dexter| « Oui...c'est chiant les filles. »

    La tête de Noah se replace alors dans son cou, inconciemment Dexter colle sa joue contre celle de Noah, le cœur toujours battant, il ne savait pas s'il arriverait à se calmer mais peu importe. Il savait aussi qu'il ne devait pas rester silencieux, car ça n'arrangerait rien pour lui, mais alors absolument rien. Son regard, toujours sur l'horizon, il respire de plus en plus calmement.

    |Dexter| « C'est vrai que ça réchauffe... »

    Ne pouvait-il dire rien d'autre ? Actuellement non...Seule cette situation était dans son esprit, il ne pensait à rien d'autre, un peu comme une obsession qui sans cesse lui revenait à l'esprit lors qu'il tentait de penser à une autre chose. C'est alors que, dans un trou de souris, une chose parvient à passer dans son esprit. Son carnet de croquis ! Il l'avait pas encore trouver, enfin, il devait pas être bien loin.

    |Dexter| « T'aurais une idée de où j'ai fais tomber mon carnet... ? »

    Sa voix se détendait un peu, sûrement parce que le sujet abordé était moins embarrassant même si la situation en elle-même le restait énormément, mais il devait faire un effort, et pas se renfermer dans sa timidité actuelle. Ses joues toujours aussi chaude, le cœur battant, il respirait toujours calmement, priant pour que son cœur se calme, mais aussi son esprit, enfin surtout lui !
Revenir en haut Aller en bas
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Dim 18 Mar - 18:55

Dexter s'était laissé totalement faire lorsque je le plaçai devant moi, contre moi plutôt. On aurait dit une véritable poupée. J'aurais sans doute pu en faire ce que je voulais. Mais il avait accepté de me faire confiance, et je ne crois pas qu'il était du genre à l'accorder à n'importe qui. Après lui avoir demandé s'il était bien installé, je le sentis frissonner un peu. Il était très gêné, c'était clair et net, mais ma position me défendait d'admirer son visage. Dommage. J'adorais le voir comme ça.

— Oui... ça va... Lâcha-t-il dans un timide murmure.

Je souris doucement avant de caler ma tête sur son épaule. Je l'imaginai, le rouge aux joues, car dans une situation comme celle-ci, il ne pouvait réagir autrement. De plus, je sentais son cœur battre à toute allure, cependant sa respiration était calme. Après un moment à savourer cet instant, je soupirai en ajoutant quelque chose au sujet des filles. Elles devaient toujours être derrière nous, je ne pouvais les voir. Et surtout, je n'avais envie de prendre le risque de me retourner.

— Oui... c'est chiant les filles. Dit-il à voix basse.

Je replaçais alors ma tête dans son cou. Dexter colla sa joue contre la mienne, ce qui accéléra un peu mon rythme cardiaque. Le sien, d'ailleurs, était toujours aussi rapide. Arriverait-il à se calmer ? Je ne savais pas, en tout cas, il essayait. J'en ais pour preuve sa respiration de plus en plus détendue. Il parla aussi, pour combler le silence qui nous entourait et qui visiblement, ne faisait qu'accentuer sa gêne. Il devait regarder droit devant lui, ou alors il avait fermé les yeux, je ne savais pas.

— C'est vrai que ça réchauffe...

Je souris. J'avais vraiment bien fait de le prendre dans mes bras. Visiblement, ça nous satisfaisaient tous les deux. Je crois que je fus content qu'il ait refusé ma veste, au moins maintenant, il était contre moi. Instinctivement, je le serrais un peu plus. Intérieurement, je ris de la pauvreté de ses paroles. Il m'avait l'air très troublé pour ne rien trouvé à dire d'autre. En même temps, moi aussi je ne pouvais pas vraiment penser à autre chose. Nous n'avions pas encore été si proches et puis, ce n'était pas tous les jours qu'une personne qui, il faut l'avouer, m’intéressait grandement, se retrouvait ainsi collée contre mon torse.

— T'aurais une idée de où j'ai fais tomber mon carnet... ?

Je notai que sa voix était plus calme que toute à l'heure. Sans doute parce que le sujet était moins embarrassant que la situation dans laquelle nous nous trouvions. Son souffle aussi était plutôt calme, mais je pouvais toujours sentir ses rapides battements de cœur. Tout d'abord, je ne dis rien, ne sachant pas moi-même où il était. Je me souvenais l’avoir vu apprendre à voler quand Dexter s'était allongé suite à l'arrivée du groupe de filles, mais je ne savais pas où il avait effectué son atterrissage.

— Mmh... Aucune idée... Marmonnais-je.

Puis, mécontent de devoir bouger alors que j'étais si bien installé, je relevais tout de même la tête pour regarder aux alentours. Un coup d’œil à droite m'apprit qu'il n'y avait rien. Je retournai la tête vers le tronc de l'arbre. A quelques mètres de ce dernier, dans notre direction, se trouvait le fameux carnet. Je soupirais avant de lâcher le jeune garçon.

— Trouvé. Attends, bouge pas.

Décroisant à un peu les jambes, je m'éloignais de Dexter. Je m'allongeai en m'étirant un maximum pour essayer d'atteindre le cahier. Avec un effort de plus, je réussi à l’attraper. A côté se trouvait son crayon, j'en profitai pour le prendre aussi. Je me rassis ensuite et revins à ma place initiale, c'est-à-dire, contre Dexter. Je mis ensuite son carnet et son crayon sur ses jambes puis l'entourai de mes bras au niveau de ventre. Je positionnai mon menton sur son épaule, de façon à voir s'il allait dessiner ou pas. Soudain, un sourire éclaira mon visage.

— Au fait ! Tu sais dessiner les chats ? Tu voudrais pas m'en dessiner un ?

Enfin je lui demandais ça. Il faut dire que depuis le début, je n'avais pas vraiment eu le temps d'y penser. Cela n'avait fait que traverser mon esprit au début de notre rencontre, puis d'autres choses avait prit sa place. Je serrai le jeune garçon un peu plus contre moi puis déposai un baiser sur sa joue avant de chuchoter un gentil :

— S'il te plaît...

La raison de ce geste ? Je me le demande bien. Mais s'il pouvait me dessiner un chat, ou un chaton, ou même plusieurs pourquoi pas, ça serait le paradis. J'adore les chats, c'est un peu comme les oiseaux. Les chats, c'est libre, les oiseaux aussi. Les chats font ce qu'il veulent quand ils veulent, les oiseaux sont capables de voler. A eux deux, ils regroupent tout ce que je rêve de faire. Moi bizarre ? Mais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
• Dexter Alden


avatar


Messages : 42


Vos papiers
Classe / Emploi: 3-A
Pensionnat : Wentworth
Habitation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Dim 18 Mar - 21:20

    |Noah| « Mmh... Aucune idée... »

    Le tout dis en un marmonnement, qui montrait le fait que Noah était mécontent du fait de devoir bouger pour jeter un coup d’œil, son ton amusant légèrement le garçon, sur le coup il trouva le comportement de Noah mignon. Alors que ce dernier se décide tout de même à relever la tête, ce qui permet à Dexter de calmer un peu son pauvre cœur. Dexter sans la chevelure de Noah délicieusement le frôler, montrant que ce dernier regarde autour d'eux, Dexter, lui, ne bouge pas trop.

    |Noah| « Trouvé. Attends, bouge pas. »

    Noah décroise un peu les jambes alors qu'il s'étire de tout son long, Dexter jette un coup d’œil au garçon assez contente que ce dernier ait réussit à le trouve. Pendant ce temps là, Dexter se calme un peu, se préparant au fait que Noah reprendrait sans doute sa place initiale, ce que fait sans nul doute ce dernier. Le cœur de Dexter battait toujours la chamade, mais un peu plus calmement, le proximité de Noah le mettant toujours dans tous ses états, mais bon. Le carnet et le crayon se retrouve sur les jambes de son propriétaire alors que Dexter les prends en main, se maudissant de les avoir ainsi maltraité, c'était indigne de sa part !

    |Dexter| « Merci ! »

    Les bras de Noah, eux, se replacent autour de son ventre, faisant ressentir de nouveau une monté de chaleur au niveau de ses joues alors que le tête de Noah se repositionne sur son épaule.

    |Noah| « Au fait ! Tu sais dessiner les chats ? Tu voudrais pas m'en dessiner un ? »

    Des chats ? La demande étonna un peu le garçon, un chat hein... ? Alors qu'il avait les yeux rivé sur son carnet, la question tournoyait dans sa tête... Lui dessiner un chat... C'est alors que les lèvres de Noah se déposent sur sa joue, pour y déposer un baiser, suivit d'un s'il te plait.. Le rouge monte aux joues de Dexter alors qu'il lève son carnet devant son visage, gêné, sachant que ce geste ne servait strictement à rien vu la positon de Noah.

    |Dexter| « Comment je peux te dire non hein... ? »

    Un léger soupire, montrant qu'il capitulait, même s'il n'avait pas pensé à refuser. Doucement, il abaisse son carnet qu'il pose sur ses genoux. Les traits de son visage devenaient un peu plus, même énormément plus sérieuse. Il ferme quelques secondes les yeux. Un chat ? Un chaton ? Quel couleur ?Quel position?Quel humeur ? Tant de questions et d'autres qui se bousculaient dans sa tête. Il lui fallait une image, nette et précise de ce qu'il voulait faire. D'un coup, ses yeux se rouvrent alors que son regard descend nette sur son carnet, il avait trouvé une idée.

    Levant sa main gauche, dans lequel il tenait son crayon, il baisse légèrement la tête avec que la pointe de son crayon touchait avec légèreté la page blanche qui était face à lui. D'abord, des traits fins, très fins, présentant grossièrement le dessin. Il commença par la tête sur chat, ne finissant pas totalement le museau, pour le moment il faisait le dimensionnement, et ainsi s'en suivit le corps, la queue, des traits fin, presque invisible pour avoir la forme principale, on reconnaissait le trait du chat, enfin son allure surtout actuellement. Le regard de Dexter était fixe, comme en transe, tellement son esprit travaillait. Ensuite il revient au museau du chat, négligeait, qu'il réalise de manière grossière. Il ne voulait pas tout montrer du dessin tout de suite.

    Il penche pendant une seconde la tête en arrière, sa nuque craquant légèrement alors que son cœur s'était totalement calmé. Il reprend le dessin du chat, attaquant véritablement le dessin, le dimensionnement étant fait. Il réaliser avec minutie les traits du chats. Il gardait en tête qu'un chat était synonyme de légèreté et surtout d'élégance. Un chat avait toujours belle allure, peu importe la situation. Il dessine le coup, un poil assez raz, pas trop long, sinon il n'était pas près d'avoir finis. Ensuite la courbure de son dos, souple. Sa queue, se perdant dans l'aire, fine et fier à la fois dans son positionnement. Ensuite les pattes arrières, puissance et souplesse... Les pattes se devaient de suivre ce schéma, tout comme les pattes avant qu'il dessine ensuite. Le chat était positionnait légèrement de profil, pas totalement.

    Dexter lève son crayon, il allait attaquait la tête. Il marque une pause réfléchissant, comment faire ? Non, pas pour dessiner la tête, mais pour ce qu'il voulait ajouter. Il ferme de nouveau les yeux, quelques secondes seulement, lorsque son attention se rapporte sur le dessin, une expression d'attendrissement se dessine sur ses traits alors qu'il repose son crayon sur le papier. Il reprend grossièrement la tête, affinant les traits qui sont de plus en plus marqués. On peut remarquer qu'il intègre une chose dans les crocs du chat. Il finit de dessiner la tête du chat, sauf le museau, lui faisant un regard brillant, les oreilles à l'écoute de ce qui l'entoure.

    De nouveau il soulève son crayon, comme pour faire durer le suspense, cet air attendrissant toujours sur son visage. Il repose de nouveau le crayon sur le papier, il reprend le museau, le faisant saisir une chose... Mais quoi ? Apparemment un bout...mais de quoi ? Le crayon de Dexter continue de gratter sur son carnet, de plus en plus précis, le dessin étant de plus en plus claire. Un chaton. Le chat tenait doucement un chaton par la peau du cou.

    Les pattes pendant dans l'air, l'une de celle avant étant levé plus haut, comme s'il voulait joyeusement donner un coup de patte. Son poil, un peu explosé au niveau de sa tête, comme la plus part des chatons, un regard brillant, toute comme la maman. Son œil gauche entouré d'une tâche noire alors que le reste de son pelage restait tel quel. Dexter met les traits finaux, retournant son crayon, munit d'une gomme à l'extrémité afin de gommer les traits superficiel.

    Une fois finis, le visage du garçon reprend son air habituel alors qu'il repenche un peu sa tête vers l'arrière, un soupire de contentement sortant de ses lèvres, il replace sa tête normalement, la penchant légèrement cette dernière vers Noah, leur visage étant assez proche.

    |Dexter| « Alors... ? »

    Aimerait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Lun 19 Mar - 14:57

Quand je m'étais replacé dans ma position initiale, j'avais senti le coeur de Dexter battre moins rapidement. Il commençait à s'habituer à notre proximité. Et moi aussi d'ailleurs, j'étais bien plus détendu et à présent aucunement gêné.

Pour accompagné ma demande, j'embrassai Dexter sur la joue suivi d'un 's'il-te-plaît'. Cela eu pour effet de le faire rougir de nouveau. Il leva son carnet devant son visage mais cela ne servit à rien. J'avais un grand sourire, déjà sûr qu'il accepterait de me dessiner un chat.

— Comment je peux te dire non hein... ?

Je riais un peu, fier d'avoir réussi mon coup. Il poussa un léger soupire de capitulation. Au fond, je savais très bien qu'il n'aurait pas refusé même si je ne l'avais pas embrassé sur la joue. Il regarda ensuite son carnet, les traits de son visage redevinrent peu à peu sérieux. Ses yeux se fermèrent ensuite, signe qu'il réfléchissait. D'un coup, il les rouvrit et son regard descendit directement sur son carnet. Il avait du trouver une idée. Son crayon parcouru habilement le papier blanc. Il esquissa une tête féline, sans finir le museau. Des traits fins, tout fins. Je vis ensuite apparaître le corps, la queue. Sa démarche était très représentative d'un chat, gracieuse. Il revint ensuite faire le museau, mais ne le réalisa que grossièrement. Dexter était totalement absorbé par son dessin, son regard était fixe. J'en profitais pour le détailler ouvertement. Son expression était sans doute sérieuse, un peu comme s'il était en transe, mais je la trouvais magnifique.

Il pencha la tête en arrière et j'entendis un craquement provenant de sa nuque. Son coeur ne battait plus la chamade. Je me demandais bien ce que le jeune garçon avait en tête pour son dessin. Pour ma part, tout me satisferait tant que cela représentait un chat. Sous mes yeux, l'animal prenait véritablement forme, ses traits se precisèrent. Le chat était positionné un peu de profil, son dos avait une courbure parfaite, souple, sa queue était portée fièrement. Ensuite, Dexter s'attaqua à la tête. Il marqua une pause, je me demandais ce qu'il pouvait bien vouloir faire. Après avoir fermé les yeux une seconde, une expression attendrie se peignit sur son visage. Je compris qu'il avait sans doute le projet de dessiner un chaton.

Cependant, il fit encore durer le suspens un moment. Il dessina précisément la tête du félin, ses yeux, ses oreilles, ses crocs, mais laissa son museau comme tel. Après avoir gardé un instant son crayon en l'air puis l'avoir reposé, il recommença à dessiner. De plus en plus précise, la forme devint chaton. J'avais raison. La scène était attendrissante, le chat tenait doucement un chaton par la peau du cou. Les pattes de se dernier pendaient dans l'air, l'une de celles de devant était plus haute que l'autre. Il avait un air joyeux et possédait toutes les caractéristiques d'un chaton. Le regard des deux félins était brillant. L'oeil gauche du chaton était entouré d'une tache noire, alors que le reste de son pelage restait tel quel. Le jeune garçon fit les derniers ajustements, grâce à la gomme située au bout de son crayon de papier pour effacer les traits en trop.

Une fois le dessin fini, Dexter reprit son air habituel. Il soupira de contentement en repenchant un peu sa tête à l'arrière. J'étais absorbé dans la contemplation de son oeuvre. C'était absolument sublime. Je ne me rendis pas compte qu'il avait replacé sa tête normalement et l'avait penchée vers la mienne. Nos visages étaient désormais assez proches. Je n'entendis même pas sa question, gardant les yeux fixés sur le dessin. Je restais ainsi pendant un moment, sans dire un mot. Je ne sais pas combien de temps cela dura mais d'un coup, je revins à la réalité. Je secouai un peu la tête puis sourit. Je penchai la tête vers celle de Dexter jusqu'à ce qu'elles se touchent.

— Tu es très doué... Soufflais-je doucement.

Ce dessin était vraiment très expressif. On pouvait presque le voir bouger, s'animer. Je frottai ensuite ma tête contre la sienne en ronronnant. Puis, après un coup de langue sur sa joue à la manière de chats, je lançai un petit :

— Miaouw~ Je riai un peu avant de replacer ma tête sur son épaule, admirant de nouveau le dessin. C'est vraiment magnifique, on les croiraient presque vivant.

Je me dis ensuite que s'il venait à me dessiner, je serais forcément mis à mon avantage. Je n'avais pas fait attention au temps que Dexter avait mis pour faire un tel dessin, mais je trouvais qu'il avait mis peu de temps par rapport au résultat. En même temps, personnellement, je n'arriverais jamais à faire quelque choses de semblable. Je remis ma tête au creux de son cou en soupirant, le temps passait à une vitesse folle, et je crois pouvoir être sûr que dix-sept heures était passée depuis longtemps. La luminosité était déjà en train de diminuer, et cela signifiait qu'il serait bientôt temps pour nous de nous séparer. A cette pensée, je serrais Dexter encore plus fort contre moi, n'ayant aucune envie de le quitter.
Revenir en haut Aller en bas
• Dexter Alden


avatar


Messages : 42


Vos papiers
Classe / Emploi: 3-A
Pensionnat : Wentworth
Habitation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Lun 19 Mar - 16:34

    La question de Dexter restait en suspend, un peu comme si Noah n'avait absolument pas entendu, ce qui devait être sans doute le cas. Dexter observait le jeune homme, qui était comme absorbé par le dessin. Dexter ne savait pas combien de temps il avait mis à le faire, mais apparemment le dessin plaisait sans nul doute. Dexter continue d'observer Noah, un peu attendri, il n'espérait pas avoir autant de succès !

    |Noah| « Tu es très doué... »

    Très doué ? Quand même pas... il avait vu des dessin meilleur que le sien, et de loin, mais il avait un certain feeling non négligeable lorsqu'il dessinait.

    |Dexter| « Doué... quand même pas... C'est juste que j'ai toujours fais ça...aussi longtemps que je m'en souvienne. »

    Depuis petit déjà il dessinait, surtout à cause d'un jour où sa mère lui avait dit qu'elle adorait ce qu'il faisait, même si à l'époque, il était encore petit, il se souvient vaguement du sourire qu'il avait reçut ce jour là, ce sourire remplie de fierté. Alors qu'il allait se perdre dans ses pensées, un coup de langue le ramena subitement sur terre. Un coup de langue ?!

    |Noah| « Miaouw~ »

    Dexter pouffe sur le coup, pensant alors que Noah avait de tout d'un chat. Ce dernier repose sa tête sur l'épaule de Dexter alors qu'il regardait de nouveau le dessins.

    |Noah| « C'est vraiment magnifique, on les croiraient presque vivant. »

    Le regard de Dexter se posait sur le dessin, il pouvait s'imaginer le chat avançant délicatement, afin de ne pas mettre le chaton en mauvaise posture, alors que ce dernier, insouciant par son âge, fouettait avec amusement l'aire de ses pattes. Parfois Dexter allait plus loin que le dessin, et imaginait la suite, une aventure, et dans ce cas là il pouvait se perdre indéfiniment dans ses pensées.

    La luminosité diminuait, le temps devait passer à une vitesse incroyable tout de même, ce qui n'enchante pas vraiment Dexter. Noah serre un peu plus fortement Dexter, ce dernier profitant alors que son regard reste fixait sur le dessin. Après quelques instant, il soulève son crayon. Griffonne sur le dessin « Pour Noah » tout en y déposant sa signature, un peu comme son copyright. Reposant le crayon dans l'herbe, doucement, il détache le feuille du carnet à dessin, refermant se dernier qui rejoint le crayon. C'est alors que Dexter prend l'une des mains de Noah, dans lequel, il dépose le dessin, et ajoute, avec gentillesse.

    |Dexter| « Garde le ! »

    Il pouvait bien lui offrir et puis il l'avait dessiner pour lui alors il souhaitait vraiment qu'il le garde, tant qu'à faire. Dexter cale sa tête contre celle de Noah, devenant un peu pensif, il se demandait quand il pourrait le revoir. Enfin, si Noah le voulait aussi, ce qui était le cas. Dexter lâche un soupir en ajoutant.

    |Dexter| « Il faudrait prévoir quand se revoir non.. ? »

    Sa voix était assez basse, bien sur il voulait le dessiner, mais pas seulement, passer du temps avec lui serait également extra ! Mais bon, encore faut-il prévoir. Étant donné que Dexter n'a pas de téléphone, c'était maintenant ou jamais... Ou alors se serait l'occasion pour lui d'en prendre un... A réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Lun 19 Mar - 18:55




— Doué... quand même pas... C'est juste que j'ai toujours fais ça... aussi longtemps que je m'en souvienne.

Si il était doué, j'ai rarement vu des dessins aussi beaux. Le fait qu'il dessinait depuis très longtemps ne m'étonna pas, à vrai dire, je m'en doutais un peu. Vu la qualité de sa représentation, de longues années de pratiques ont du être nécessaires pour arriver à faire un dessin pareil sans modèle. Je fis pouffer Dexter en miaulant comme un chat. Il faut dire que j'avais tellement photographié et observé ces petites bêtes que je pouvais en imiter le comportement quand je voulais. J'ajoutais ensuite que le dessin était vraiment magnifique, en reposant mon regard sur celui-ci. On pouvait facilement s'imaginer la scène. D'ailleurs, j'en avais vu de semblables de nombreuses fois. Les mères, délicates mais fermes, et les chatons, complètement insouciants qui jouaient sans s'occuper du déplacement.

Remarquant ensuite que la luminosité baissait, j'enfouis mas tête de le cou de Dexter avec un petit soupir. Je resserrai mon étreinte autour du jeune garçon, n'ayant aucunement envie de le lâcher. Après quelques instants, j'entendis son crayon griffonner quelque chose sur le carnet. Je posai mes yeux sur le dessin, j'y vis écrit 'Pour Noah' et la signature de Dexter. Ce dernier posa son crayon sur l'herbe puis détacha la feuille. Il referma son cahier puis le déposa à côté de son crayon. Il prend ensuite une de mes mains puis y place le dessin. Il ajouta avec une gentillesse apparente :

— Garde-le !

Je souris, très heureux de ce cadeau. Dès que je verrais ce dessin, je penserais à Dexter, même si je crois que je n'avais pas besoin de ceci pour y penser. J'eus envie de l'embrasser de nouveau sur la joue mais cette fois-ci, je me retins. Je crois que j'avais dépassé mon stock de bisous pour la journée, et puis, il ne fallait pas pousser quand même.

— Merci. Murmurais-je tout de même.

Il cala ensuite sa tête contre la mienne, pensif. Je crus deviner qu'il pensait lui aussi que nous devrions bientôt nous quitter. Cette fin ne me réjouissait guère mais nous ne pouvions faire autrement. Un jour cependant, nous nous reverrions. Alors que j'allais justement lui poser une question, il soupira avant de me couper l'herbe sous le pied.

— Il faudrait prévoir quand se revoir non... ?

Sa voix était plutôt basse. J'avais eu raison, il pensait effectivement à la même chose que moi. Je me demandais ensuite s'il voulait juste me dessiner, ou alors passer du temps ensemble lui plairait aussi. Je me rendis compte que si cette dernière option se réalisait et que nous avions prévu le coup, c'était ce que j'appelais un rendez-vous. Après, entre mais c'est possible, mais mes pensées envers lui n'étaient pas forcément de cet ordre -là. A suivre. Je réfléchis un instant à autre chose.

— T'as un portable ?

En effet, le fait qu'il me demande l'heure démontrait qu'il n'avait ni montre, ni portable sur lui, mais peut-être avait-il un cellulaire dans sa chambre, au pensionnat. C'est pour cela que je préférais en être sûr. Pour ma part, oui, j'avais un téléphone. Toujours utile en cas de pépins, mais excellent moyen pour mon père de savoir où j'étais et de pouvoir me contacter à tout moment. Et encore faut-il que je veuille bien lui répondre. Je ne bougeais pas, serrant toujours le jeune garçon dans mes bras.

— Tu m'as dit que tu étais dans un pensionnat, Wentworth c'est ça... ? Dis-je doucement. Le weekend prochain, ici, ça te va ?

Moi j'étais libre. Et puis même ça n'allait pas à mon père, je le remballerait encore une fois bien comme il faut. Le samedi ou le dimanche, peu m'importait. Néanmoins, il faudrait quand même qu'il fasse beau. Autrement, je ne voyais pas d'endroits pour se retrouver. Le parc serait bien, tout comme la plage, mais il était exclu que je mette les pieds au parc d'attraction — peur bleue de manèges. Même si dans ce dernier cas de figure, cela tiendrait plus du rencard que d'autre chose. Au pire, si j'osais, je pourrais directement aller le retrouver dans son pensionnat. Option réalisable mais sans doute risquée. Je soupirai un peu.

— J'espère qu'il fera beau aussi...





Dernière édition par ○ Noah S. Bridge le Jeu 29 Mar - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
• Dexter Alden


avatar


Messages : 42


Vos papiers
Classe / Emploi: 3-A
Pensionnat : Wentworth
Habitation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Mer 28 Mar - 17:06

    |Noah| « Merci. »

    Dexter était assez content de lui, il venait de faire plaisir à Noah, cela lui allait très bien. Calant sa tête contre celle de Noah, ses pensées commençaient à vagabonder, doucement, vers une idée qui ne le réjouissait pas, le fait qu'il allait bientôt devoir rentrer. Même si c'était le week-end, le garçon n'avait rien prévu pour manger en ville, donc il était dans l'obligation de retourner à son dortoir s'il ne voulait pas finir le ventre vide. C'est alors qu'en un soupir il propose la possibilité de prévoir de se revoir... Sa tête se vidait un peu, enfin comme il le pouvait, même si ce n'était pas chose simple.

    |Noah| « T'as un portable ? »

    Un portable...Cette chose permettant d'être déranger 24h/24 et 7jours/7 ? Non... Mais Dexter se voyait mal lui expliquait de cette façon. Il est vrai qu'il n'en a pas, car il n'en avait jamais vraiment vu une utilité pour lui, ce qui pouvait paraître étrange de nos jours, mais bon.

    |Dexter| « Non, je n'en ai pas... Étrange à notre époque ! »

    Sa voix était rieuse sans l'être vraiment. Pour lui ce n'était pas vraiment étrange. Il ne voulait pas être dérangé, et puis avoir un portable, il se doute que son fan club ne le laisserais pas en paix jusqu'à avoir son numéro...Et rien que d'imaginer les sonneries incessant dut à leur message, le laissait de glace. Ou encore d'entendre la voix de son père... Même si le fait qu'il pourrait communiquer avec Noah ne serait pas mal. Peut être qu'il se déciderait à en acheter un... Pourquoi pas, à réfléchir.

    |Noah| « Tu m'as dit que tu étais dans un pensionnat, Wentworth c'est ça... ? Le weekend prochain, ici, ça te va ? »

    Oui Wentworth, Noah devait être à l'autre...Hit... Peu importe, Dexter ne se souvenait plus du nom, il savait juste que cette école accueillait les enfants de famille assez aisé, c'était le principal à savoir non ?

    |Dexter| « Oui, je suis bien à ce pensionnat... »

    Sa voix était calme, un peu sans ton, le lumière descendait de plus en plus. Que faire ? Rembobiner le temps ? Tout simplement impossible, comment ferait-il ? Il ne savait pas. Un léger soupire s'échappe de ses lèvres alors qu'il repense à la proposition de lieu de Noah. Ici ? Hum... Pourquoi pas !

    |Dexter| « Oui, ici ce serait pas mal. En début d'après midi ? »

    Ce qui voulait être dans les alentours de 14h. Dexter trouvait que c'était pas mal comme horaire, comme ça, il se verrait un peu plus et il aurait l'occasion de réaliser ce dessin qu'il veut tant faire !

    |Noah| « J'espère qu'il fera beau aussi... »

    Ah oui, paramètre important effectivement... Du beau temps surtout ! Que faire s'il pleut ? Hum au pire il y aurait un café dans le centre mais bon, on ne peut pas y passer tout l'après midi..

    |Dexter| « Oui, espérons ! Sinon je ne sais pas où on ira... »

    Doucement, il se redresse un peu, regardant dans leur dos. Le groupe de fille était partie. Un peu un soulagement, alors qu'il se replace, son regard sur le ciel, ce dernier devenant de plus en plus sombre. Son ventre lâcha un gargouillis, il serait sans doute l'heure de manger dans pas très longtemps... 1h sans doute ? Son estomac réagit toujours à peu prés à cette période là.
Revenir en haut Aller en bas
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Jeu 29 Mar - 18:51




— Non, je n'en ai pas... Étrange à notre époque !

Cela confirmait mes soupçons quant à sa possible possession d'un portable. De plus, être dépourvu de cet appareil à notre époque et à notre âge était quelque chose de rare et d'étrange. Mais pour lui, ça n'avait sans doute pas d'utilité. Et puis, s'il avait un portable, ses groupies lui mèneraient la vie encore plus dure. D'un autre côté, cela serait plus difficile pour nous si nous voulions nous voir un jour ou l'autre. Je lui proposai ensuite de se retrouver ici le week-end prochain, tout en lui demandant confirmation à propos de son pensionnat — un petit tour par ce dernier n'était pas forcément exclus. Le parc me semblait un bon endroit pour qu'on se retrouve. Il me répondit par l'affirmative, après avoir soupiré légèrement.

— Oui, ici ce serait pas mal. En début d'après midi ?

Ça me paraissait bien. Aux alentours de 14h donc, ça nous laisserait tout l'après-midi, belle perspective. D'ailleurs en parlant d'après-midi, celui-ci touchait à sa fin. Le ciel s'assombrissait de plus en plus, de même façon que la lumière déclinait. Je souhaitai que le temps soit le même ce week-end. Auquel, on pourrait toujours allez prendre un café, ou un truc du genre, mais y passer l'après-midi entier... Bref, on avisera en temps voulu.

— Oui, espérons ! Sinon je ne sais pas où on ira...

Dans ce cas nous étions deux. Il se redressa un peu, puis regarda dans notre dos. Je jetai moi même un coup d’œil pour finalement remarqué, avec plaisir, que les filles étaient parties. J'entendis alors un gargouillis provenant de son ventre. Après avoir regardé Dexter non sans surprise, je me mis à rire. L'heure du dîner devait approcher, à moins que ce ne soit celui du goûter déjà passé qui rappelai à l'ordre le jeune garçon.

— Désolé mon cher, mais je n'ai rien pour calmer ta faim.

Je gardais un sourire sur mon visage, me disant que ces réactions et attitudes étaient parfois très enfantines, mais néanmoins drôles. J'avais eu raison, il n'était pas des plus inintéressants. Mon regard tomba ensuite sur ma montre. Cruel retour à la réalité.

— What ! Oh... Time goes by so fast... Rajoutais-je avec un ton déprimé.

Sans m'en rendre compte, l'anglais m'avait échappé. Mais cela ne m'émeut pas plus que ça et je ne dis rien de plus. Il était bientôt l'heure de rentrer si je ne voulais pas rester dehors pour la nuit. D'ailleurs, moi aussi j'avais un peu faim, et je louperais le repas du soir si je ne rentrais pas avant, disons une bonne heure. Mes pensées se perdirent encore loin de cette terre tandis que je replaçai ma tête dans le creux du cou de Dexter. Je soupirai alors. Le jour déclinait plutôt rapidement, à mon grand damne. Je relevai ensuite la tête et libérai le jeune garçon de mon étreinte avant de m'appuyer sur une main, me penchant un peu vers l'arrière. Je considérai ensuite le magnifique cadeau que m'avait fait Dexter. Une fois de plus, je me dis qu'il était vraiment très doué. Mais ce ne fût pas cette pensée là que je dis à haute voix, non sans un ton résignation.

— Je crois qu'il est bientôt l'heure de se quitter...




Revenir en haut Aller en bas
• Dexter Alden


avatar


Messages : 42


Vos papiers
Classe / Emploi: 3-A
Pensionnat : Wentworth
Habitation : Chambre 002

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Lun 23 Avr - 18:20

    |Noah| « Désolé mon cher, mais je n'ai rien pour calmer ta faim. »

    Dommage… Il est vrai que peut être Noah ne pensait pas rester aussi longtemps dehors tout comme moi. J’hausse légèrement les épaules comme pour montrer que ce n’est pas grave mais aucun mot ne sort de ma bouche pour commenter mon geste. A quoi bon ? Je fermais quelques secondes les yeux, profitant de mon emplacement contre lui, profitant encore un peu de sa présence, dans pas longtemps je devrais partir, et lui aussi ce qui mettrais sans nul doute fin à notre journée, malheureusement. En même temps, me vient en penser ma faim qui continue de croître de plus en plus. Je commence alors à penser à manger, serais-ce bon ce soir ? Où vais-je encore manger comme un moineau triant le contenue de l’assiette ? Bonne question…

    |Dexter| « J’espère qu’au moins le repas de ce soir sera mangeable… »

    Un ton boudeur alors que j’ouvre mes yeux de nouveaux, les plantant dans le vague sans regarder une chose précise. Je ne voulais pas vraiment partir, mais le temps se joue de nous et continue d’avancer sans cesse, sans état d’âme pour nous autres qui aimerions rester dans cet instant.

    |Noah| « What ! Oh... Time goes by so fast... »

    De l’anglais ? D’étonnement je tourne ma tête vers Noah, il est vrai qu’il est originaire de Londres et que donc c’est assez normal qu’il parle anglais… Mais il ne l’avait pas fait depuis le début de notre rencontre… Peut être un moment de laisser aller ? Oui… Dans ma tête j’analyse sa phrase…Bon mon anglais n’est pas des plus extraordinaire mais j’en ai compris le sens… Il va falloir y aller. Sur le coup je fais mine de ne pas avoir compris ce qu’il venait de dire. Il lève la tête vers le ciel, qui s’assombrit petit à petit comme sonnant l’alarme du départ. Je le regarde montrant une fausse incompréhension face à ce qu’il venait de me dire. Alors que Noah relève la tête et me libère de son étreinte tout en se laissant partie vers l’arrière, je me retourne pour lui faire face.

    |Noah| « Je crois qu'il est bientôt l'heure de se quitter... »

    Malheureusement oui… J’approche mon visage du sien, laissant environ une dizaine de centimètre entre nos deux visages, plongeant une dernière fois mon regard dans ces beaux yeux verts. Doucement je m’approche un peu plus déposant un ultime baiser sur sa joue gauche avant de me relever, le regard un peu triste.

    |Dexter| « Oui…Il va falloir y aller si on ne veut pas finir dehors. »

    Doucement je ramasse mes affaires, rangeant précieusement mon nécessaire à dessin, que j’avais un peu négligé, dans ma sacoche, soupirant tout en effectuant ma tâche qui me paraissait être un vrai calvaire. Je regarde autour de moi tout en m’étirant un peu le dos, quand tout à tout, je me fixe, comme sous le choc… Elles sont ENCORE LA !

    |Dexter| « Non…Pas ça… »
    |Cannelle| « Hey, DEXTER !!!! »

    Le groupe de fille…Toujours pas…Pas possible ! J’étais sur qu’elles étaient partie ?! Apparemment non… Je lance un regard SOS à Noah, montrant la détresse qui s’emparait de moi… Les filles s’avançaient à grand pas…Elles avaient du décider de flâner ici jusqu’au dernier moment… Cannelle, leur « chef » si on peut dire, s’empare de mon bras le plus naturellement à mon grand désespoir, le serrant de manière assez insistante alors que doucement je tente d’échapper à ce rapprochement. La jeune fille était légèrement plus petite que moi, je savais qu’elle aussi était Anglaise, sa chevelure, un blond avec des reflets un peu roux, avec deux grand yeux couleur océan, elle était assez jolie, voir même jolie tout court, mais son caractère enlevait tout de sa beauté extérieure.

    |Dexter| « Cannelle…La-che-moi ! »
    |Cannelle| « Mais fait pas ton timide parce qu’on est dehors mon Dexter. »

    Je tique sur le coup, calculant dans ma tête la vitesse à laquelle je devais envoyer ma saccoche sur sa tête afin de la faire taire. La jeune demoiselle regard alors Noah, les autres filles arrivant à leur tour dont Isis qui avait pris un grand plaisir un peu plus tôt à observer le garçon.

    |Cannelle| « C’est bien toi Dexter qui était ici tout ce temps ? »

    Avec un grand effort j’arrive à dégager mon bras, grommelant entre mes dents « et alors ?! », Cannelle s’accrochant de nouveau à moi, observant avec malice Noah, et remarque sans doute le dessin.

    |Cannelle| « NAN pas juste ! Pourquoi il a eu le droit à un dessin lui et pas moi ?! »

    Avec élégance je l’ignore de la tête, regardant dans le sens opposé alors que cette dernière commence à afficher une mine boudeuse tout en me regardant. Elle m’énerve celle-là….

    |Cannelle| « Pour la peine tu rentres avec moi ! »
    |Dexter| « Tssss…Comme si j’avais le choix. »

    Ma mine non réjouit faisait tout comprendre alors que le jeune fille piétinait sur place.

    |Cannelle| « CHOUETTE ! »

    Elle tourne sa tête vers Noah, fière d’elle, et commence à me trainer derrière elle, suivit par les autres filles.

    |Dexter| « On se revoit comme prévu hein ! Je t’attendrais ! »

    Ce fut la dernière chose que je pu dire avant de me retrouver avaler par ce groupe de fille, remarquant qu’Isis ne cessait de jeter des coups d’œil derrière elle, à mon plus grand énervement.
Revenir en haut Aller en bas
○ Noah S. Bridge


avatar


Messages : 32


Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima.
Habitation : Chambre 002.

MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   Mar 24 Avr - 14:06




Dexter eut l'air étonné que je parle anglais. C'est vrai que je ne l'avais pas fait depuis le début de notre rencontre, mais parfois, ma langue maternelle m'échappe, sans que j'y puisse quoique ce soit. Il eut aussi l'air de ne pas avoir compris ma phrase. Je ne la lui traduisit pas pour autant, je savais qu'il en avait au moins compris le sens et où je voulais en venir. Il n'était pas si stupide.

Je me penchai alors un peu en arrière, m'appuyant sur une main et le libérant de mon étreinte. Il se retourna face à moi. Et je lui dit qu'il est bientôt temps de se quitter. Sans rien dire, il rapprocha son visage du mien. Nos regards se rencontrèrent pour ne plus se quitter. Il déposa ensuite en dernier baiser sur ma joue, puis se releva. Malgré le fait que nous devrions bientôt nous séparer, je ne peux réprimer un sourire après ce geste. Le regard de Dexter devint un peu triste.

— Oui... Il va falloir y aller si on ne veut pas finir dehors.

Il commença à ramasser ses affaires, je fis de même. Je mis mon appareil photo en bandoulière, pour qu'il ne me gène pas puis je m'étire un peu. J'ai toujours son dessin dans la main. Soudain, Dexter ne figea. Je regarda alors dans la direction d'où aurait pu venir la raison de cette paralysie. Et là, je les vis. Les filles. elles n'étaient finalement pas parties. J'entendis le jeune garçon murmurer une plainte puis une fille l'interpeller franchement par son prénom. Qu'elles sont collantes. Tandis que les filles s'approchaient de nous, Dexter me lança un regard suppliant mais avant que je ne pus faire quoique ce soit d'utile, une des filles s'empara de son bras et s'y accrocha. Tant bien que mal, il essayait de se défaire de se rapprochement mais ses efforts ne servaient à rien.

La demoiselle était un peu plus petite que lui, blonde aux yeux bleus. Elle était certes belle, mais son attitude me laissait voir un caractère qui gâchait le tout. Elle avait l'air d'être la 'chef' de la bande, vu comment elle agissait envers Dexter. Ce dernier l'appela Cannelle, je fis le rapprochement avec ses cheveux tirant sur le roux, puis le jeune garçon lui demanda de le lâcher.

— Mais fais pas ton timide parce qu’on est dehors mon Dexter.

Je tique au pronom possessif utilisé et mes sourcils se froncèrent imperceptiblement. Tout sourire avait disparu de mon visage dès lors que je les avait aperçu. Les autres arrivèrent rapidement, et je remarquai la fille qui m'avait détaillé plus tôt. La dénommée Cannelle me regarda alors mais demanda à Dexter si c'était bien lui qui était là depuis tout ce temps. Il arriva à dégager son bras et grommela quelque chose d'incompréhensible pour moi mais la blonde se raccrocha à lui puis m'observa avec malice. J'avais les mains dans les poches, et ne réprimais en rien le regard froid que je lui rendis en retour.

— NAN pas juste ! Pourquoi il a eu le droit à un dessin lui et pas moi ?!

Je soupirais en roulant des yeux. L'archétype même de la fille chiante. Et en plus, elle était désespérante, et dire que Dexter devait la supporter tous les jours. Le pauvre. Je compatissais à son calvaire, mais en ce moment, je ne pouvais rien faire pour l'aider car je n'aurais fait qu'empirer la situation. Surtout lorsque la jeune fille déclara qu'elle allait rentrer avec Dexter. Zut, elles ne nous fouteront pas la paix ces nanas ! Au fond de moi, j'avais envie de lui dire au revoir correctement, mais ce groupe de pimbêches m'en avaient empêché. Pire, Cannelle avait l'air de me narguer. Fière d'elle-même, elle avait tourné la tête vers moi après que Dexter ai avoué sa défaite. J'eus l'impression qu'elle voulait me faire passer un message du genre "Il est à moi maintenant, et toc." Mais bien sûr, je fis une mine désintéressée en la regardant de haut. Elle commença à traîner Dexter à sa suite.

— On se revoit comme prévu hein ! Je t’attendrais !

Je lui fis un signe de la main avec un petit sourire et lui répondit :

— Ça marche ! See you soon !

Ce furent les seules paroles que nous pûmes échanger avec de se séparer pour de bon. Remarquant que la jeune demoiselle qui m'observait tout à l'heure se retournait de nouveau, je lui fis un signe de tête et un sourire courtois. Si Dexter voyait ça, il allait sûrement être jaloux. Je me retournai finalement pour prendre la direction de mon pensionnat, en pensant qu'une semaine, ça passait plus vite qu'il n'y paressait.




_________________

[Boring... Except London, naturally..]”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un ange passe [Noah S. Bridge]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ange passe [Noah S. Bridge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ange gardien
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville :: Centre ville :: Parc-
Theme by Rain Newton- Do not rip - All rights reserved - ©2012
Codes et design - Rain Newton, Elvina Atta
-Contacter R.Newton-
Optimisé pour Mozilla Firefox 3+ - HTML4 et CSS3