AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un pirate sans son navire. {Rain Newton}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
○ Akheane Boece


avatar


Sexe : Féminin

Messages : 7

Age : 24

Vos papiers
Classe / Emploi: 4-A
Pensionnat : Hikishima
Habitation : 001

MessageSujet: Un pirate sans son navire. {Rain Newton}   Ven 9 Mar - 21:08

« Un pirate sans son navire, Intersigne. »
Sans vie. Le navire continu sa route. L'équipage toujours sur le quai vif. Ses hommes aux coeurs vaillants sont seuls avec leurs souvenirs. Avec pour seul compagnon l'eau. Aux mille visages. Tantôt calme. Tantôt tumultueuse. Une magnifique symphonie mortuaire qui compte amener ces pauvres hommes à un destin funèbre. Le tout dirigé par une main de maître. Sous les ordres d'un capitaine avide de richesse et de pouvoir. Sans coeur. Le pirate mènera sa barque dans les abysses des ténèbres jusqu'à ce qu'elle échoue inlassablement contre des rochers aiguisés. Donnant ainsi le glas aux misérables hommes qui s'affolent sur le pont. La mort est proche. La mer est avide. Sa faim est sans fond. Toujours plus. Aux sombres heures le navire sombre. Flottant. En mille morceaux. Le chant des rêves c'est tue à jamais.

La mer à reprit ses droits. Ses règles sont implacables. Toujours indomptable. Nous autres hommes nous avons toujours était des rêveurs, des navigateurs, mais cette mère nourricière ne nous tolère que très peu. Donnant-donnant. Une vie pour une vie. Le trépas des marins. Le sang qui se glace dans l’eau gelé. Alimentant les récits des miraculeux rescapés. Transmit de génération en génération. Chimérique. Ces contes millénaires. Changeant au fil du temps. Devenant de plus en plus féérique. Oubliant la noirceur de la réalité. Apportant du rêve. De l’aventure. De magnifique et envoutant mensonges.

Tu rêves de liberté, mais pourquoi ? Tu as déjà tout ce que tu veux. Enfin pour l'instant tu as eu tout ce que tu désirais. Que demandais de plus ? Rien et pourtant... Ce n'est pas dans tes habitudes. Pourtant. Rien. Tu recherches quelque chose, mais tu ne sais pas quoi. Mille mots et pourtant il n'en existe pas un pour exprimer l'état de ton âme. Est-ce réellement possible ou bien est-ce simplement que tu n'as pas trouvée le « bon » mot. Celui qui pourrait te permettre de te mettre sur le chemin du savoir. A bon entendeur tu ne parles pas de celui que l'on peut acquérir dans les livres ou bien celui transmit par tes pairs. Non ceci est banalement banal. Tu parles bien entendue de celui qui te permettra de comprendre ton coeur.

Cette chose. Ta chose noircie. Qui bat à chaque instant de ta vie sans faillir. Elle est là toujours présente. Médicalement parlent. Pourtant, s'il s'agit de comprendre tes sentiments ceci est une tout autre histoire. L'aveuglement. Il ne s'applique pas uniquement à tes yeux mort, mais à ton coeur paresseux aussi. Incapable de te dire ce que tu veux réellement. Tu es là. Avide. Prenant tout ce qui te tombe sous la main. Te goinfrant sans faim. Fade. Sans saveur. Le piquant qui rend la vie viable tu le recherches encore. Sans aucun résultat.

L'abordage ? Tu aimerais bien. Bouleverser ce qui te sert de sentiments, mais non. Tu sais parfaitement que le monde n'est pas tendre. Le moindre faux pas et tu es rapidement croquée. Ainsi tourne le monde. Voguant dans des mers tumultueuses tu navigues comme tu peux. Malheureusement, ton coeur n'y est pas. Aujourd'hui tu comptes jouer un rôle plus léger. Un pirate de pacotille. Qui sombre avant l'abordage.

Le pied sur le pont. La cloche qui sonne. A l’abordage ! N’est-ce pas magnifique. Simple. Banal. Totalement utopique. Très loin de la réalité. Un combat sanglant pour avoir sa part du butin. Le pirate borne les pieds ancrés sur le bois pourrissant de son navire. Toi, l’aveugle. Tes pieds enracinés dans le sable chaud. La chimère éphémère vient de s’éteindre.

Tu entends les cris des mouettes qui doivent très certainement tourner au-dessus de ta tête blonde. Tu laisses tomber ta cane blanche. Enfin c'est un doux euphémisme. Jamais ô grand jamais tu pourrais t'en séparer. Tu sais quelle est comme tes yeux. Pourtant, elle ne pourra jamais les remplacer. Un malicieux cercle vicieux. Tu remontes ce qui te sert de sac à main. Sentant au passage ce qui te servait de chaussures caché dans l'antre de la femme. Repliant ton bâton, tu le glisses comme tu peux dans ce gouffre béant presque remplit à ras-bord. Te dépouillant d'un sens.

Aveugle, mais à l'ouïe fine. Le nez à l'affut. Le corps en mouvement. Tu marches droit devant toi. Ton instinct te dicte que la mer est en face de toi. Tu sens l'iode remplir tes poumons de plus en plus. Le sable est toujours aussi chaud. Les rayons du soleil te réchauffent lentement, mais surement. Tu ne peux t'empêcher de sourire. Tu avances encore de quelques misérables pas. Tu te rends compte que tout compte fait la marré monte un peu. Comment tu le sais ? Tout simplement parce que le sable est beaucoup plus humide là où tu es que l'endroit au part avant. Alors, dans ce cas-là tu fais demi-tour. Pour revenir sur tes pas. Tu tâtes le sol du bout des pieds. Le sable est bel et bien sec.

Parfait. Dans ce cas-là tu peux prendre racine. Face à un paysage inconnu tu ne peux, seulement l'imaginer. Une étendue de sable, bordée par une mer bicolore. Une image banale, mais il vaut mieux ça que plutôt que de ce crée un Eden faux. Qu'importe. Tu laisses tomber ton sac sur le sol. La pression à tes pieds changent. Une vague de soulagement s'empara de toi. Pourquoi ? Tu n'en connais pas la raison. Tu te laisses choir à ton tour.

Tu t’étends sur le sable. Confortablement. Tu ne prêtés attention à rien. Tes doigts jouent avec les grains de sable. Ton esprit est parti ailleurs le temps d’un instant. Tu fermes les yeux et tu te laisses aller.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un pirate sans son navire. {Rain Newton}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brandon φ Un navire pirate sans butin, c'est comme un vaisseau sans gain
» [réservée]Le secret du Black bird...
» Le conte des trois petits Grognons et du grand méchant Porc.
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville :: Alentours :: Plage & port-
Theme by Rain Newton- Do not rip - All rights reserved - ©2012
Codes et design - Rain Newton, Elvina Atta
-Contacter R.Newton-
Optimisé pour Mozilla Firefox 3+ - HTML4 et CSS3